Dolce Vita ♣


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Une étrange rencontre -- PV. Alessandra O. Tripoli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Une étrange rencontre -- PV. Alessandra O. Tripoli Mer 8 Sep - 12:50

Aujourd’hui était un jour comme les autres, du mois c’est ce que pensait notre cher ami Dante, et pourtant, le destin avait décidé de lui jouait un petit tour … Lequel ? Vous verrez bien au moment voulu. Pour le moment, intéressons nous plus à Dante, Dante est un jeune homme qui profite plutôt de sa fille, peu de gens le connaisse, et pourtant, il est la tête -si on peut le dire- qui est derrière le fameux auteur Adriel ***, c’est lui qui s’occupe de lui, qui lui dit lorsqu’il peut ne rien foutre ou quand il doit se creuser la tête pour finir son roman, il est son agent, si vous chercher Adriel, il faut passer par Dante, au moins vous serez sûr de pouvoir le trouver. Mais à part ça, Dante est un jeune homme comme les autres, plus simple que lui, vous ne pourrez sûrement pas trouver, et pourtant, ce jeune homme a un gros secret qui le pèse chaque jour, un secret qui est à l’origine de son comportement. De quel comportement ? Celui qu’il a avec les filles … En effet, ce jeune homme ne s’est jamais remit dans une relation sérieuse depuis ses 20 ans … Une seule fille sur Terre a réussi à le conquérir, la seule et unique qu’il ne veut pas oublier, c’est à cause de ça qu’il ne veut pas retomber amoureux, c’est un sentiment qu’il ne veut plus jamais ressentir, un point c’est tout. C’est une bonne chose qu’aujourd’hui il partage un hôtel particulier avec son meilleur ami, mais c’est surtout une bonne chose que ce dernier ait le même comportement de lui, au moins, il n’entendait aucun reproche, du genre ‘’Pourquoi tu ne te poses pas, c’est le moment de t’engager…’’ Non il préférait s’engager au maximum pendant un mois, mais qui sait, peut-être qu’un jour, il trouvera la femme qui le fera voir les choses d’un point de vue différent et qui aura la solution à son problème, même s’il dit qu’il faut toujours resté optimiste, lui-même n’y croit pas trop. Ce dont il est sûr, aujourd’hui, à ce moment précis de la journée, où il venait de se garer sur le parking du centre commercial, ce dont il était sûr, c’était qu’il ne pouvait pas rêver mieux comme vie, il avait réussi sa vie, s’était enfin imposé comme un excellent éditeur, il vivait dans un grand hôtel particulier, conduisait une belle voiture et était un dom juan… Quoi rêver de plus ? Trouver l’amour ? Non, vous avez compris que ce n’était pas son genre.

Dante sortit de sa voiture, lunettes de soleil sur le bout du nez et claqua la portière en verrouillant sa voiture, il se dirigea vers l’une des entrée du centre commercial tout en observant ce qui se passé autour de lui. Il n’avait rien de prévu, il avait juste eu envie de se rendre au centre commercial et de se balader, peut-être qu’il trouvera quelque chose à acheter… Il retira sa paire de lunette de soleil qu’il rangea dans la poche de sa veste de couleur rouge, et marcha doucement tout en regardant les vitrines, mais ce qui attira son regard d’un seul coup fut une jeune femme, une silhouette qu’il avait reconnu mais il savait que ce n’était pas possible, que ce n’était pas celle à qui il pensait puisqu’elle ne faisait plus partie de sa vie, ni même de la vie des autres … Et pourtant, cette jeune femme était elle, c’était Julia, c’était elle, elle faisait la même taille, avec les mêmes cheveux, le même visage, c’était son portrait craché. Il resta là, devant une boutique de sous-vêtements féminins, il ne pouvait plus faire le moindre pas, c’était comme s’il était bloqué… Et pourtant, même s’il savait que ça ne pouvait pas être elle, il se devait faire quelque chose, il devait aller lui parler, même s’il allait passer pour un fou sortit d’un hôpital psychiatrique… Mais tant pis, au moins, il n’aurait pas de regrets… Il se mit alors à marcher, et à marcher de plus en plus vite … Jusqu'à arriver à sa hauteur, Dante s’arrêta devant elle, légèrement essoufflé, il reprit son souffle et la regarda sans rien dire … C’était elle, Julia, la seule femme sur Terre qu’il avait aimée … C’était elle mais ça ne pouvait pas être elle, maintenant qu’il en était sûr, qu’elle lui ressemblait comme deux gouttes d’eaux, il se sentait stupide, car il ne savait pas quoi lui dire, elle devait sûrement penser qu’il était fou… Il essaya pendant quelques secondes de trouver quelque chose à dire, il venait tout de même de la déranger, il fallait bien qu’il entame la conversation, il en était sûr, elle devait sûrement le prendre pour un gars super lourd qui ne voulait que la mettre dans son lit, ce qui n’était pas du tout son intention… Après quelques minutes de silence, il esquissa un sourire et tout en se grattant légèrement la tête, il dit :

« Désolé pour ça… Je vous ai pris pour une ancienne connaissance… C’est que vous êtes son portrait caché, même si je savais que ça ne pouvait pas être elle… Bref, excusez-moi pour ça … »
Revenir en haut Aller en bas

Une étrange rencontre -- PV. Alessandra O. Tripoli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dolce Vita ♣  :: Tutte le strade portano a Roma ♣ :: « Il Centro Città :: « Il centro commerciale-